L’Art de la photo

Sicile

 

ParisLa photographie s’est tellement banalisée qu’il peut être difficile de parler d’Art. Cependant certaines photos retiennent l’attention,  comme dans d’autres domaines artistiques, où une certaine fascination peut s’exercer. Ainsi l’intérêt réside en  une prise de vue, une lumière, les couleurs, un thème choisi, un certain univers, un style, etc… et va captiver notre curiosité, notre sensibilité…. Certains s’idéalisent dans leurs « selfies »; alors que d’autres vont rechercher des « instants de vie », images éphémères capturés sur le vif. Ces « instantanés » paraissent  immuables à l’image de gestes d’artisans,  figés comme des statues ou sculptures, mystérieux comme des reflets ou des paysages noyés dans la brume, voire apaisants  comme ces personnes alanguies somnolant sur un banc ou ces lecteurs captivés par leur lecture… Les « prises de vue » sont infinies… La photo, avec le développement du numérique, est devenue accessible à tous et s’est banalisée (téléphone portable). C’est devenu un moyen « communicationnel ».

 

Jordanie - PetraBeaucoup de sites mythiques, de monuments, de villes… sont une invitation au voyage avec l’envie de les « immortaliser ». Qui n’a pas rêvé en suivant les pas d’Indiana Jones de voir « la Merveille » gravée dans la pierre et le sable à Pétra, mais aussi d’autres sites classés dans le patrimoine mondial de l’Unesco…!  Parfois c’est une découverte insolite qui attire l’œil et l’oreille comme cet orgue marin, envoûtant, unique au monde, à Zadar en Croatie,  conçu par un architecte mélomane (Nikola Basic), qui fonctionne grâce au ressac de la mer. Zadar - Croatie - Orgue marin

Les grands voyageurs et les photographes partout, sont les  témoins de la diversité de tant de merveilles à travers le monde et de cultures diverses, avec l’envie de les faire partager. C’est d’autant plus facile d’avoir accès à toutes ces images du fait de la vulgarisation de la photo, d’une production d’images infinie, de sa diffusion partout, accessible à tous, sur les réseaux sociaux, internet, mais aussi dans les magazines, les livres, les prospectus… La photo impressionne moins actuellement qu’au début de son invention en 1826 (Nicéphore Niepce) où elle avait provoqué beaucoup de fascination et qui relatait  une époque maintenant révolue. Comment parler alors d’Art de la photo? Que dire aussi de la  photo d’Art? Ce sujet a fait couler beaucoup d’encre.

La photo artistique capte sentiments, émotions, conception de la vie… d’un photographe, comme pour transmettre une vue imaginaire d’un monde réel, l’âme de sa propre vision du monde, un reflet de sa personnalité, l’Art de faire rêver. Au contraire la photo réaliste, journalistique, documentaire, voire touristique… épingle une image fidèle de la réalité à un moment précis, témoin d’un fragment de temps, d’une tranche de vie. Mais là aussi la notion d’esthétisme et de photo artistique dépend du ressenti de celui qui regarde et interprète la photo. Cependant devenir un photographe en tant qu’artiste de la photo est devenu difficile actuellement. Il ne suffit plus qu’une photo soit techniquement parfaite et purement esthétique mais  il faut en plus une démarche artistique forte avec un courant émotionnel.

L’intérêt du numérique est la multiplication des prises de vue pour n’en retenir qu’une seule, « la perle » unique qui charme et suscite vraiment un intérêt, une attention particulière. Pour certaines c’est « un coup de cœur » qui dicte le choix. Je suis une amoureuse des chats qui représentent un de mes sujets de prédilection, de même le domaine floral, faire  une sélection de photos (sur des milliers !!!) pour illustrer cet article est difficile…

 

Sicile

 

 

J’ai « feuilleté » à nouveau les pages de ce blog où photos et dessins ont une place importante, car depuis longtemps photos et images ont animé mon inspiration pour des dessins, peintures, tableaux de sable, carnets de voyages… Ce sont aussi des atmosphères, des visages et paysages, lesquels alliés aux photos permettent de composer des tableaux. Mais  l’Art en général (peinture, sculpture, architecture, illustration, cinéma… ) aide en plus à développer mon propre univers artistique.

Victor HugoGuy de MaupassantLorsque j’étais enfant ce sont des reproductions de tableaux qui m’ont guidée vers la peinture à l’huile. Puis la scolarité, les études,  la vie familiale et la vie professionnelle ont laissé peu de place pour une activité artistique. Et lorsque j’ai repris sérieusement le dessin en 1998 je me suis intéressée alors à la lecture de beaucoup de livres de techniques de dessins et de  peintures mais aussi de photos. J’ai alors repris mes crayons pour ce qui me semblait le plus difficile à réaliser le portrait. Je me suis alors « attachée » à des photos anciennes de personnes célèbres. C’est ainsi que j’ai découvert des photographes comme Nadar, Carjat.., témoins de leur siècle, qui ont su apporter une certaine âme à leurs photos.

 

Neuschwanstein dans la brume en hiverPuis l’idée d’allier « plume pinceau » pour un livre m’a amenée à rassembler bon nombre de photos pour réaliser des aquarelles, afin d’illustrer chaque pensée. Mais parfois c’était l’inverse, l’évocation d’une atmosphère, d’un lieu, d’une lumière, d’un reflet, voire le sentiment d’un certain intérêt pour une prise de vue et l’émotion ressentie…  m’ont guidée vers une pensée. C’est ainsi que peu à peu s’est construit le projet, avec comme fil conducteur une fillette. J’ai alors gravi à nouveau bon nombre d’escaliers, ouvert bien des portes, retrouvé des odeurs et impressions de voyage… Staffa - Ecosse

Ainsi une photo n’est parfois pas qu’un simple souvenir mais l’évocation d’un ressenti passé. C’est ainsi que j’ai photographié des sites qui m’attiraient. C’est le château de Neuschwanstein en Bavière qui est apparu envoutant, mystérieux et silencieux dans la brume d’un matin d’hiver glacé ou l’île de Staffa et ses orgues basaltiques qui a surgi comme sortie du livre « le Rayon vert » de Jules Verne etc…. Ma liste serait trop longue à détailler le cheminement fait pour réaliser plus de 200 aquarelles!!!

 

Sapho - NaplesLors de mes voyages, un carnet d’esquisses, un carnet de voyage et toute un matériel de dessins et  peintures font toujours partie de mes bagages. Tout est prétexte à « croquer » des images et la photo m’aide ensuite à finaliser ces dessins et peintures. Mais le désir d’un voyage tient aussi à l’envie de chercher une inspiration. Ainsi lorsque j’ai commencé à peindre des panneaux de porte, j’ai voulu n’imprégner de l’atmosphère des peintures en Italie (de Pompei, Herculanum, Stabies, Oplontis, Boscoréale), mais aussi dans des musées à Rome, Florence…

 

Michel-Ange - Rome - Chapelle Sixtine - La création d'AdamJe suis très admirative de ces peintres qui autrefois peignaient de très grandes fresques, des trompe-l’œil,  sans références photographiques, ce qui demandait des heures de travail, comme par exemple Michel-Ange et le plafond de la Chapelle Sixtine et tous ces autres grands peintres dont les œuvres enrichissent les collections de musées, des églises (comme à Venise), des palais, des expositions,  etc…. On peut actuellement tous en profiter par le biais de la photographie et en posséder des reproductions.  Je mets en parallèle ces artistes peintres ou sculpteurs avec ces grands architectes, des temps anciens, qui sont à l’origine de bien des splendeurs  partout dans le monde et  qui perdurent à travers les siècles, alors que ces génies bâtisseurs  n’avaient pas recours comme aujourd’hui à l’informatique!!

Le Rayon Vert - Jules Verne - Iona - Bien que je ne sois pas une lectrice de BD (mais mes proches sont des amateurs de BD) j’ai beaucoup de considération pour ces dessinateurs qui font vivre des histoires par leurs dessins, souvent en partenariat avec un scénariste, avec cette question: où puisent-ils toute leur inspiration? De même  j’ai une attention particulière pour ces auteurs à l’image de Jules Verne, qui a connu les débuts de la photo, et écrivait des textes à partir de toute une documentation, pour apporter un certain réalisme à ses écrits, illustrés de dessins mêlant réalité et fiction.

 

 

Léda

Je me suis intéressée au Fantasy Art. C’est un Art imaginaire qui allie cette impression à la fois de de réel et de fantastique imaginée par un artiste. Je me suis replongée dans l’Art Nouveau (inspiré du monde végétal et floral). Nos voyages en Écosse m’ont permis de collecter un grand nombre de photos, un pas vers l’imaginaire dans la créativité.  C’est ainsi que peu à peu  se sont construits des projets de peintures aux multiples influences et basées sur des esquisses et un grand nombre de photos. Certaines photos ont retenu mon émotion du moment avec ce sentiment de vouloir les faire vivre autrement. C’est ainsi que j’ai vraiment eu un coup de cœur pour la statue de Léda à Dunbar  en Écosse.

 

Ecose - Sweetheart AbbeyMais  j’ai aimé aussi pour beaucoup de châteaux et abbayes en ruines en Écosse, avec leurs légendes, leurs fantômes… qui ouvrent   la voie vers un univers fantastique. Comme beaucoup, j’ai apprécié des paysages, des sites, j’ai admiré des architectures, je me suis extasiée face au génie artistique humain… avec chaque fois l’envie de les capturer avec l’objectif photos pour en conserver l’image. Pour moi la photo est indissociable de l’Art dans la créativité artistique, mais prendre une photo en elle-même artistique relève du défi.

Parfois certaines grandes affiches publicitaires retiennent une certaine attention, non pas uniquement du fait de leur côté esthétique, mais car elles évoquent en plus une certaine « résonance ». C’est ainsi durant plusieurs années, que j’ai été à l’affût  de nouvelles affiches d’une grande marque de Whisky, lesquelles étaient des photo-montages de paysages écossais, en noir et blanc,  évoquant toute une atmosphère mystérieuse et fantastique ressentie en Écosse. Parfois c’est l’image véhiculée par un programme publicitaire qui fait s’envoler les prix lors de vente d’Art contemporain. Ainsi la photo d’un cow-boy pour une marque de cigarettes a atteint chez Christie’s plus de1million de $ en 2015… Que dire de l’envolée des prix pour une photo (d’Art), comme pour « Phantom » de Peter Lik (austalien) qui aurait  atteint le record de 6,5 millions de $ ???

 

R.Demachy - Speed - 1904C’est en réalisant des tableaux de sable que j’ai voulu rechercher l’origine de certaines photos anciennes qui ont attiré mon attention avec l’envie d’en réaliser mon interprétation. C’est ainsi que j’ai cherché à en savoir plus sur ces photographes pictorialistes et ainsi revenir à l’histoire de la photo.

 

Le pictorialisme est un mouvement esthétique international, apparu entre 1890 et 1914, consistant à détacher la photo du réel absolu en utilisant des filtres et supports spéciaux pour obtenir un cliché créatif et faire de la photo un Art à part entière. Ces clichés s’apparentent plus à la peinture, la gravure, que d’une photo traditionnelle. Les bases de la photo artistique sont apparues avec la photo dite « victorienne » (1840-1880) (Julia Margaret Cameron: mise en scène artistique travaillée de ses portraits). Les « pictorialistes » ont voulu donner à la photo leur vision picturale esthétique subjective, voire poétique, en interprétant le réel, selon leurs sensibilité, leurs émotions,  leur imagination, et non pas donner une photo naturelle, réaliste (représentation fidèle du réel), sans artifices ni manipulations. La plupart des pictorialistes étaient des peintres.

En fait deux courants sont retrouvés parmi les pictorialistes: les partisans de la retouche et  la manipulation d’images (sujet à controverses), et les adeptes de la « photo pure ». Les pictorialistes étaient souvent de riches amateurs  (car la photo à cette époque était un luxe onéreux) avec le désir d’être vraiment reconnus comme des artistes.  Les contours flous, les effets d’atmosphère (brume, pluie, fumée, poussières….), la lumière avec le clair-obscur et les tonalités estompées se prêtent bien à la réalisation de tableaux de sable, ainsi que les couleurs (photos en noir et blanc avec nuances de gris ou photos couleur sépia).

 Leonard Missone - Watermill - 1900

Tableau de sable - Soir de pluie

J’ai recherché beaucoup de photos de nos albums et ce sont des milliers de photos que j’ai visionnées sur internet. Bien d’autres photographes ont retenu mon attention et ma sensibilité comme des photographes humanistes qui montrent un intérêt pour l’être humain dans sa vie quotidienne (Robert Doisneau, Willy Ronis, Henri Cartier Bresson…). Ce mouvement est apparu en 1930 à Paris, important entre 1945- 1960 et comporte de nombreuses collaborations avec des écrivains. Pour composer des tableaux de sable, j’ai souvent puisé mon inspiration dans plusieurs photos:  jusqu’à 6-7 photos différentes  comme pour  ce tableau  « promenade un soir de pluie ».

 

Man Ray - Noire et Blanche - 1926

Alors que pour d’autres tableaux le choix s’est arrêté sur une seule photo comme celle mythique  de Man Ray (photographe surréaliste américain) de 1926: « Noire et Blanche », portrait de Kiki de Montparnasse tenant un masque africain  (Baoulé), dont la vente chez Christies’s a atteint un chiffre record de 2,6 millions d’euros!!!

 

Gustave et son cheval

 

Je suis attachée à une photo ancienne qui me tient particulièrement à cœur, celle de mon grand-père maternel trop tôt disparu,  avec son cheval.

En 1999 j’avais alors dessiné son portrait (bien que cette vieille photo fut de mauvaise qualité). Je l’ai retrouvée et j’ai tenté d’en faire un tableau de sable.

 

 

L’histoire de la photo est un sujet tellement vaste ayant suscité bon nombre de citations, que je vais simplement terminer par ces 3 citations d’un photographe Remy Donnadieu:

La photographie est l’Art de peindre sans pinceau.

La photographie est la littérature de l’œil.

La photographie devient de l’Art quand elle dévoile l’âme et révèle l’authenticité d’un sujet.

 

2 réflexions sur “L’Art de la photo

  1. Très belles photos de ce blog dont la photos de ton grand pére maternel avec son cheval ce qui te rappel de bons souvenirs sans doute bises mémé

    • Merci, Les souvenirs de mon grand-père maternel (disparu alors que j’étais enfant) sont tellement lointains. Heureusement cette vieille photo a été préservée au fil des années…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *