Et après tout, qu’est-ce qu’un mensonge? La vérité sous le masque… Lord Byron

Venise

Tableau de sableCombien de fois le mot « masque » a-t-il été prononcé depuis le début de la pandémie COVID19?? Il n’est pas uniquement synonyme de protection, mais aussi de festivités, de rites  et il se retrouve dans des activités professionnelles mais  aussi de loisir:  art (peinture, mosaïques, graphisme…), lecture, carnavals, théâtre (antique, masqué au Bali, nô au Japon, « commedia del arte » en Italie…), cinéma… Qui n’a pas  vu ce justicier sous son masque noir Zorro ou Belphégor au Musée du Louvre, évoqué le « masque de fer » dans l’histoire,  ou imaginé Venise sans son carnaval haut en couleurs.

 

Tableau de sableLe masque revêt tellement d’apparences différentes. Ce n’est pas uniquement un morceau de tissu ou de papier. Ainsi le masque de plongeur et de carnaval ne ressemblent pas à celui de chirurgien.  Bien des citations et proverbes se sont emparés de ce nom « masque » et aussi du   verbe « masquer », tant au sens propre que figuré, voire philosophique.

 

« Tout esprit profond a besoin d’un masque »  F.Nietzsche

« La métaphore est le masque de Dieu qui nous permet d’appréhender l’éternité » Joseph Campbell

 

 

Avant d’aborder le masque proprement dit, il faut considérer le verbe « masquer » lequel à lui seul couvre un grand chapitre. Pour résumer, au sens propre c’est d’abord couvrir ou dissimuler le visage derrière un masque. C’est aussi se déguiser et changer d’apparence.

« Il y a des visages plus beaux que le masque qui les couvre » J.J Rousseau

« Il n’apercevait que ses yeux sous la voilette de dentelle noire qui masquait sa figure » Flaubert

Au sens figuré c’est cacher et dissimuler quelque chose sous une apparence trompeuse: comme par exemple masquer la vérité, une émotion,  un trouble, ses intentions, sa vraie nature, son identité…

“Les apparences qu’on sauve ne font que masquer la vérité »  Jean-Yves Soucy

« Les cyniques ne se masquent point, se laissant voir tels qu’ils sont »  Peladan

C’est aussi dérober à la vue, au regard, quelque chose comme une lampe, un miroir, une fenêtre, une haie… mais aussi un défaut physique, une calvitie naissante!!… Au sens culinaire gustatif c’est apporter des ingrédients pour couvrir un mets et dissimuler un goût. C’est aussi dissimuler une odeur. Dans l’Art militaire c’est cacher à l’ennemi quelque chose (élever un ouvrage, masquer une batterie). Dans la marine masquer une voile c’est intercepter le vent pour l’empêcher d’arriver sur la voile, un navire.

« On a beau masquer la vérité, tôt ou tard elle se dévoile »  Pierre Reverdy

Ce verbe masquer a plusieurs synonymes qui s’appliquent à toutes ses définitions: dont cacher, dissimuler, camoufler et aussi déguiser, travestir, et voiler, occulter…. Ainsi ses antonymes sont découvrir, dévoiler, divulguer…

« Qui masque ses fautes se voit en fin de compte, démasquer par sa conscience »  Shakespeare

Homme au masque - Grotte des trois frères - Source WikipédiaL’histoire des masques est ancienne. Elle est  connue depuis la plus haute Antiquité. Mais l’origine se situerait au paléolithique avec la découverte d’une peinture dans des grottes « l’homme au masque » (Ariège, Tchad) . Mais on ne connait pas l’usage de ce masque à cette période. Avant d’être un symbole de carnaval, ils furent utilisés pour des cérémonies rituelles, funèbres ou des représentations théâtrales, scéniques. Dans les nécropoles d’Égypte et tombeaux de Mycènes, le masque était une feuille d’or posée sur le visage des morts pour mouler ses traits et les conserver ainsi intacts.  C’est à partir du Moyen Age qu’ils furent apparentés  au déguisement puis  devenus à la mode à la Renaissance avec la comédie italienne. Ils furent fabriqués en écorce, cuir, toile avec enduit de cire, tissu, papier mâché, bois … C’est à Venise qu’on inventa le masque de velours ou de satin noir. Le masque de théâtre est apparu à l’époque gréco-romaine et d’une infinie variété. Le masque était  différent pour la tragédie, la comédie, le drame satyrique, les danseurs. Les masques muets avaient des traits réguliers et la bouche fermée, les autres aux traits exagérés avaient la bouche ouverte agrandie et servaient de porte-voix. Pour des spectacles en plein air, devant une foule nombreuse, des bandes de métal étaient disposées autour de la bouche (et parfois à l’intérieur du masque) pour renforcer la voix. C’était une sorte de porte-voix (appelé « persona »: qui retentit)

« Le monde est un vaste théâtre où chacun joue son rôle le masque sur le nez »  Axel Oxenstiern

« C’est dans le passé qu’il faut chercher le secret de l’avenir. Le présent a presque toujours un masque, et le passé, évoqué à la voix de l’histoire, sortant de son tombeau comme Lazare, le passé répond seul avec sincérité »  A. Dumas

« La nature, qui met sur l’invisible le masque du visible, est une apparence corrigée par la transparence. C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas »  V.Hugo

 

 

 

 

Le masque sert à couvrir tout ou partie du visage selon différentes fonctions: de protection, ludique et esthétique (déguisement, carnaval, théâtre, cinéma..), rituelle (funéraire, mortuaire, chamanique…) . Comme le verbe masquer c’est aussi  au sens figuré une expression du visage caractéristique d’un état physique ou émotionnel (fatigue, douleur, angoisse…).

« La vertu a un voile, le vice a un masque »  V.Hugo

« Sans cesse on prend les masques, et quittant la nature, on craint de se montrer sous sa propre figure »  N.Boileau

« Combien de visages gais servent de masque aux peines de l’âme »  L.A Martin

« Le premier masque des tyrans est presque toujours populaire »  Louis-Philippe de Ségur

Ce mot figure dans un vaste domaine de milieux différents: militaire, marine, informatique, électronique, sports ou loisirs (escrime, Hockey, plongée, catch, lutte…), zoologie (le « masque » est le labium extensible de larve de libellule pour capturer les proies), technologie, industrie, photographie, imprimerie, acoustique, infographie… Par exemple:

Cosmétologie: un « masque de beauté » (soin esthétique pour nettoyer la peau).

Pathologie « masque de l’épileptique » et physiologie  « masque de grossesse » (pigmentation brune du visage).

Microélectronique: Cache utilisé  pour la fabrication des circuits intégrés.

Acoustique: tout son superposé à un son perçu, entraîne le relèvement du seuil d’audition pour ce dernier, le bruit blanc permet de masquer ou d’ignorer les autres bruits de l’environnement.

Tableau de sable - Antoine de Saint ExupéryLes masques de protection en médecine ont été largement commentés dans les médias avec la pandémie: chirurgicaux ou en tissu et les masques à oxygène, d’anesthésie. Les masques à oxygène sont présents  depuis le début de  l’aviation pour les pilotes, puis pour tous les passagers.  Ces masques sont aussi utilisés dans l’alpinisme des hauts sommets (Himalaya). Bien d’autres masques de protection existent dans différentes professions (sapeurs-pompiers, police, armée), dans l’industrie pour filtrer l’air respiré, arrêter les rayonnements dangereux ou des projections de particules (soudeurs), de poussières, de liquides, de produits toxiques (gaz de combat: masques à gaz), piqûres d’insectes (apiculteur)… D’autres masques à type de cagoule protègent l’anonymat pour les forces spéciales et ont des propriétés ignifugeantes (sapeurs-pompiers, pilotes automobiles, dragsters), mais sont aussi  l’attribut de casseurs, gangsters pour ne pas être reconnus. Il existe aussi ces images de condamnés à mort masqués et les bourreaux.

« Le bourreau porte généralement le masque, celui de la justice »  Stanislaw Jerzy Lec

« La justice est souvent le masque du courroux »  Jean de Rotrou

« Un cambrioleur borgne fut reconnu et capturé, peu de temps après avoir attaqué une banque, pour une simple raison: il avait oublié de faire un deuxième trou dans son masque ». André Gaspard

Médecin de la peste - Source WikipédiaL’équipement des médecins face à une épidémie a bien changé!!! Au XVII et XVIII ème siècle sont apparus des masques de protection parfumés pour les médecins  contre la peste. Un masque de forme étrange en forme d’un long bec d’oiseau incurvé,  avec 2 trous pour respirer, le plus souvent en carton bouilli ou en cuir  a été inventé par un médecin de Louis XVIII (Charles de Lorme), pendant une épidémie de peste  en 1619. Ce drôle d’oiseau a été parfois comparé à un « vautour lugubre ». Dans ce bec étaient placées des plantes aromatiques et des épices tassés ou des éponges imprégnées: de camphre,  laudanum,  vinaigre, mélisse, ambre, matières balsamiques, thym, clous de girofle, myrrhe, pétales de rose, styrax … En plus de ce masque l’équipement était composé  de lunettes (bésicles), d’un chapeau, d’une longue blouse en lin ou toile ciré, d’un pantalon, de gants en cuir et d’un bâton permettant de toucher, soulever les vêtements des pestiférés, ou de repousser les malades et les tenir à distance. Mais ces costumes n’offraient pas de réelle protection contre cette maladie d’origine bactérienne, transmise par des morsures de puce, un contact avec des étoffes contaminées ou l’inhalation de projections de gens contaminés.

Ce masque est présent au carnaval de Venise, « fête des masques » qui remonte au Moyen Age. Il ne permet aucune distinction entre acteurs et spectateurs, il permet d’échapper temporairement à la vie quotidienne. Le lien entre le masque de Venise et le carnaval est lié à des rites sacrés dans les populations agricoles primitives, qui se déroulaient au début du cycle annuel à dessein de rendre propice la fertilité du sol. Le masque avait une valeur magique et religieuse pour souhaiter la fécondité.

« L’homme est peu lui-même lorsqu’il parle à la première personne, donnez-lui un masque et il dira la vérité »  O. Wilde

La liste des carnavals est très longue. Ils sont traditionnellement associés au calendrier chrétien et chaque carnaval a son histoire, son identité. Les précédents historiques de ces carnavals sont les lupercales des romains et le dionysiaques des grecs. C’est une fête très répandue en Europe et en Amérique.

 

Le masque est associé à des festivités (mardi gras, Halloween, bals costumés…) ou une fonction (relique funéraire, chamanisme qui est une pratique d’origine Sibérienne centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits). Le masque est présent sur tous les continents. Simple, blanc ou noir, coloré, superbe ou effrayant, fantastique ou bizarre, étonnant représentant un animal, il peut être une véritable œuvre d’Art. A Venise une boutique avait affiché cette note « ces masques ne viennent pas de Chine »!!!

 

« Le monde est un grand bal où chacun est masqué » Vauvenargues Luc de Clapiers

« Il n’existe aucun secret qui ne puisse être découvert, on ne peut rien cacher dans le monde civilisé. Notre société est comme un bal masqué, chacun y cache sa véritable nature et la révèle par le choix de son masque »  Ralph Waldo Emerson

 

Venise

 

Ainsi le masque rituel  sert  à cacher le visage de celui qui le porte et aussi à représenter un autre être qui peut représenter une force naturelle d’origine divine, un guérisseur, un esprit, un ancêtre, un esprit… Ces masques rituels ne sont pas qu’en Afrique qui représente le continent des masques, mais partout à travers le monde: en Asie, Océanie, Amérique et aussi en Europe. Le musée du quai Branly à Paris offre une importante collection de masques du monde (Afrique, Afrique du nord et Proche Orient,  Océanie, les Amériques, Asie). Le masque funéraire est déposé de manière définitive sur le visage d’une personne décédée (Égypte des pharaons, Pérou civilisation précolombienne, Mexique), alors que le masque mortuaire est un moulage du visage de la personne décédée (ces masques sont très nombreux: Napoléon, Dante, Beethoven, V.Hugo, Verlaine, Robespierre, Marie Stuart…). On a vu aussi des masques de la honte pour discréditer certaines personnes.

 

« Il y a des hommes dont le masque tient si bien, que la mort même ne saurait le leur arracher ». A d’Houdetot

« La mort est belle, elle est notre amie,  néanmoins, nous ne la reconnaissons pas, parce qu’elle se présente à nous masquée et que son masque nous épouvante« .  Chateaubriand

Des masques existent aussi pour les animaux: masque en cuir (chaperon) pour les rapaces dans la fauconnerie et masques anti-mouches pour le cheval.

 

Naples - Musée archéologique

Ce simple mot qui a fait couler beaucoup d’encre, de paroles, de publications, de fantasmes… ouvre tellement de portes qu’il est difficile d’être exhaustif. Il reste un sujet passionnant à découvrir car il relève d’une longue histoire de traditions, de rites, de cultures différentes, de fêtes…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *