Influence de l’Art nouveau

4ème série de portes

La 4ème série des portes de placard, avec sa forme particulière, du fait de son positionnement en haut d’un escalier, a demandé beaucoup d’imagination. Escalier et balcon étaient prévus dans le projet de départ, mais il a fallu l’adapter en fonction de la largeur des panneaux. Je me suis tournée alors vers l’Art nouveau que j’affectionne. J’ai retenu balustrade en fer forgé et l’Art du vitrail pour apporter de la lumière.

4ème série de portes

Pour m’aider dans ces tableaux, j’ai une riche collection de peintures en plus des pigments de toutes les couleurs utilisés avec des liants, j’ai des « couleurs à essuyer: al fresco color » rappelant les peintures à la chaux , des couleurs « glacis: glazing color » pour une finition mate colorée, des peintures « ferro » à effet métal (argent, or, bronze, cuivre…), des feuilles d’or et d’autres peintures texturées que j’utilise moins. Tout ce matériel a été collecté au fil des années.

Pour mes sources d’inspiration, je me suis penchée sur l’Art du vitrail, les fleurs (iris, roses, orchidées) et les phares (car nous en avons visités beaucoup), sans oublier toujours et encore des chats:

J’ai ajouté 2 ouvertures de fenêtres donnant sur l’extérieur:

Mon plus grand défi a été dans la réalisation de la ferronnerie:  balcon,  rampes d’escalier,  grilles des fenêtres rondes et surtout la perspective de l’escalier.

L’Art nouveau est un vaste sujet, dont l’inspiration est issue du monde végétal et floral  principalement, et animal comme des oiseaux, mais aussi  des insectes: libellules et papillons. Il comporte aussi le thème féminin… Il est né en Angleterre. L’école de Nancy, où j’ai fait mes études universitaires, est le  « fer de lance » de l’Art nouveau (Gallé, Majorelle, Daum, Vallin, Gruber.…). Le style Art nouveau s’est développé fin 19ème siècle un peu partout dans le monde (Bruxelles, Barcelone, Budapest, Vienne…). Il rassemble  des métiers d’artisanat d’Art variés comme la verrerie (lampes, vases..), le cristal et le vitrail (Tiffany), la céramique et la faïence, la peinture et le dessin, l’ébénisterie, l’orfèvrerie et la joaillerie (Lalique, Vever), la ferronnerie (rampes d’escalier…), l’acier et le bronze, la broderie, les affiches publicitaires (Mucha et ses modèles féminins)… Il est présent aussi dans l’architecture (façades d’immeubles, fenêtres, balcons, portes, des entrées du métro parisien de Guimard), la décoration d’intérieur et le mobilier. Il est fait de courbes, d’arabesques, de volutes, de formes sinueuses et de couleurs. C’est l’Art de l’ornementation mais à ne pas confondre avec l’Art déco qui a suivi et qui est l’Art du modernisme, « des années folles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *