« Partons, dans un baiser, pour un monde inconnu » Alfred de Musset

Tableau de sable - Le baiser de Rodin

Comme la Saint Valentin approche, il m’a été suggéré de m’inspirer de ce thème pour réaliser de nouveaux tableaux de sable. Je m’étais  déjà intéressée à cette fête dans un article précédent l’an dernier où j’avais eu envie d’explorer le domaine des anniversaires de mariage (« Traits d’union ») et de rechercher l’historique de la Saint Valentin. L’intérêt que je porte sur le sable me permet de poursuivre ma quête de sujets qui se prêtent à la réalisation de tableaux de sable (naturel), art difficile qui demande de la patience où parfois le résultat escompté n’est pas toujours au rendez vous.

D’abord à la recherche de citations sur le mot « amoureux », j’en  ai trouvé beaucoup avec le mot « amour »  et peu avec ce mot « amoureux » qui définit la Saint Valentin. Je retiens celle d’Einstein:

« Ce n’est pas à cause de l’attraction terrestre que les gens tombent… amoureux! »

Et un anonyme a écrit

« Il vaut mieux tomber amoureux que dans un précipice!!! »

Tableau de sable - Ouzbekistan - Tashkent - Sculpture Hôtel Shodlik Plusieurs métaphores concernent cette expression « tomber amoureux », notamment celle qui fait référence à la flèche de Cupidon-Eros le Dieu de l’Amour. Psychiatres, psychanalystes, psychologues, sexologues, scientifiques… ont développé leurs théories à ce sujet, mais en faire le parcours  serait trop long à développer!!! Historiquement certains ont même parlé de « maladie mentale » en retenant tous les « symptômes ». Ne dit-on pas « l’amour fou »? Quand on tombe amoureux, on est en général aveugle, sourd et muet. En neurosciences le fait de tomber amoureux relève de deux hormones de l’amour, la dopamine et l’ocytocine, libérées dans le cerveau, mais l’inconscient joue aussi un rôle important.

L’amour depuis la nuit des temps enflamme bien des esprits et occupe une grande place dans l’Art. Il mobilise bon nombre de grands penseurs, de philosophes, de scientifiques. C’est un des principes de vie.  Quand on « tape » ce mot dans un moteur de recherche sur internet le nombre d’articles est tellement impressionnant que ça donne un certain « vertige ». Serait-ce là une des facettes du « vertige de l’amour »!! Il est la trame de bon nombre de livres, de scénarios de films, de poésies, de chansons, musique et opéras mais aussi de peintures et de sculptures…. Aborder ce thème entraine donc de faire des choix.

Débutons donc par le baiser avec cette chanson de Georges Brassens:

Tableau de sable - G. BrassensLes amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics,
Bancs publics, bancs publics,
En s’foutant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes,

Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics,
Bancs publics, bancs publics,
En s’disant des « Je t’aime' » pathétiques,
Ont des p’tits gueules bien sympathiques!

Ils se tiennent par la main,
Parlent du lendemain…

Pour en revenir à l’origine de ma recherche d’inspiration pour des tableaux de sable, mes premières pensées se sont orientées d’abord vers les baisers célèbres que nous avons « capturés » avec notre objectif photo lors de « chasses photographiques »: Rodin, Canova, Klimt, Brancusi, Canova…

 

C’est ainsi que nos pas nous ont conduits dans des musées, mais aussi dans  les cimetières de Paris,  et un jour vers le baiser de Brancusi dans le cimetière du Montparnasse. Cette sculpture est gravée en un seul bloc de pierre qui allie éternité de l’amour et de la pierre. Elle orne la tombe de Tatiania Rachewskaïa, jeune Russe qui se serait suicidée à Paris, par amour, en 1910 (Eros et Thanatos réunis).  Mais cette sculpture est maintenant dissimulée dans un coffrage en bois, sous vidéosurveillance pour la protéger de diverses dégradations. Elle est l’objet d’une controverse juridique opposant les héritiers russes de Rachewskaïa et les institutions françaises. En effet, les sculptures de Brancuși ont pris beaucoup de valeur marchande et sont actuellement très prisées sur le marché de l’art. Les héritiers voudraient la récupérer pour la vendre, mais le ministère de la culture a refusé. Elle est classée monument historique depuis 2010 et appartient officiellement à la ville de Paris.

Romeo et Juliette - Frank Dicksee - 1884 - Source Wikipédia Beaucoup de peintres se sont laissés guider par ce sujet au travers des grandes légendes d’Amour, comme Roméo et Juliette, Tristan et Yseult, Héloise et Abelard… Ce sont notamment les romantiques comme Edmund Blair Leighton qui un jour avait retenu mon attention.

Mais je me suis uniquement  arrêtée en Italie notamment à Stabie  (vers Pompéi) et ses fresques dans la villa Adriana pour faire un tableau de sable (mais difficile à reproduire!!).

 

 

 

 

La magie est partout à Herculanum, Boscoréale, Pompéi, musée de Naples… où on tente d’imaginer le décor pictural dans les maisons d’alors (mais dévoilant aussi les mœurs dans  les lupanars à cette époque…).

 

Tableau de sable - Marilyn MonroeDe très nombreux écrivains et poètes (de Ronsard à Musset et Lamartine…  puis à Aragon et Eluard…) nous transportent aussi dans ce monde envoûtant  où tout le monde aspire à s’y retrouver. Dans l’enfance ce sont les contes avec des fins heureuses (Blanche Neige, Cendrillon, La Belle au bois dormant…) qui ont entretenu l’imaginaire et le charme d’une vie harmonieuse à deux. Autrefois des romans photos ont tenu en haleine bien des lecteurs. Maintenant le domaine cinématographique crée des scénarios à l’infini et projette toutes ces images qui surgissent dans un univers pouvant paraitre réel par le jeu des acteurs. Les écrits et les images transportent ainsi lecteur et spectateur vers un monde qu’ils idéalisent et recherchent. Ne voit-on pas fleurir tant de sites de « rencontres » pour trouver l’âme sœur et ne plus être seul. La danse et la musique peuvent également faire jaillir une étincelle.

 

Tableau de sable - Violoniste

 

Tableau de sable - Pont de Brooklyn en hiver - New-YorkDe nombreux pays offrent des lieux mythiques pour amoureux comme Venise ou le Taj Mahal… Mais ce sont aussi des voyages lointains vers des îles paradisiaques, vers une terre de dépaysement, voire la découverte d’une ville, d’une  capitale (comme Paris: la Tour Eiffel, le pont des Arts…), un vieux village… offrant plein de lieux plaisants de promenade permettant à l’esprit de s’évader du quotidien et construire un futur prometteur à deux. Qui n’a pas rêver d’un voyage dans l’Orient-Express,  d’un week-end amoureux dans un relais château, de jeter une pièce de monnaie dans un puits, une fontaine ou un bassin pour la réalisation d’un souhait ou de s’asseoir sur une pierre en faisant le vœu de trouver « l’élu de son cœur »….

 

Pont des Arts - ParisLe Pont des Arts à Paris était au départ une passerelle (la passerelle des amoureux), premier pont métallique de Paris réservé aux piétons (de 9 arches en fonte, 1801-1804). La conception voulait qu’il apparaisse comme un jardin suspendu avec arbustes, fleurs et bancs. Modifié en 1852, il fut soumis à un droit de péage et ne compta plus que 8 arches. Le pont fragilisé par des collisions de bateaux et les bombardements s’effondra en 1979 et fut démonté. Le pont actuel fut construit entre 1981 et 1984 à l’identique (mais passerelle avec 7 arches). Depuis lors de nombreux « cadenas d’amour » ont été  accrochés par des couples sur les parapets grillagés.Pont des Arts - Cadenas d'amour - Source Wikipédia Cela engendra une polémique du fait de l’aspect inesthétique (« dégradation » du patrimoine) et du poids excessif engendré par le métal (45 tonnes). En 2014 la mairie de Paris y mis fin et remplaça le grillage par des panneaux en verre. De nombreux peintres (Renoir, Signac, Pissaro…) le prirent comme modèle et le cinéma comme décor pour certaines scènes. Il inspira aussi des chanteurs là encore comme G.Brassens:

Jean Béraud - Le Pont des Arts par grand vent - 1880-1881 - Source WikipédiaSi, par hasard
Sur l’Pont des Arts
Tu croises le vent, le vent fripon, prudence Prends garde à ton jupon
Si, par hasard
Sur l’Pont des Arts
Tu croises le vent, le vent maraud, prudent Prends garde à ton chapeau.

 

Un Art de Vie

 

Je ne peux qu’effleurer ce vaste sujet concernant ce sentiment amoureux. Parfois il s’agit d’un feu follet, un feu de paille… mais il peut initier un long parcours d’une vie à deux.

Dans de nombreux  films anglo-saxons ou séries on retrouve ces échanges sempiternels « I love you » – « I love you too » mais récemment au « je t’aime » classique la réponse a été « miaou » que chacun peut interpréter comme il veut mais que j’ai beaucoup appréciée (car inhabituelle et de plus je suis une amoureuse des chats!!).

 

Aquarelle - Carnet de voyageLes symboles de la Saint Valentin sont avant tout les cœurs, sièges de l’émotion et à l’origine de l’amour. La forme actuelle existe depuis l’antiquité. Au XIIIème siècle les premières illustrations de ce signe amoureux  n’ont pas le même graphisme mais ressemblent plus à une pomme de pin ou une poire. Un médecin Galien qui soignait les blessures de gladiateurs avait observé et décrit le cœur humain comme une pomme de pin. Notre représentation actuelle, apparue dans un manuscrit, date du XIVème siècle. En fait cette forme servait dans l’antiquité à représenter des feuilles de lierre pour les couronnes de prêtres, divinités et  jeunes mariés étrusques. Cyrène ville antique avait apposé ce même signe sur sa monnaie, représentation d’une graine d’un plante locale le silphium utilisé dans des décoctions contraceptives.

Eros - Picadilly Circus - Londres

 

Cupidon – Éros, le Dieu de l’amour, muni de son arc et de flèches aux pointes d’argent,  pour transpercer les cœurs, symbolise le « coup de foudre » amoureux. Selon la mythologie il tomba amoureux d’une simple et très belle mortelle Psyché. Il voulut l’épouser mais sa mère Vénus s’y opposa et soumit Psyché à des épreuves. Cupidon plaida sa cause auprès de Jupiter qui ordonna à Mercure d’enlever Psyché pour la conduire à l’Olympe où elle bu le nectar des Dieux (ambroisie), devint alors immortelle et pu enfin être avec Cupidon.

 

 

RoseDes couleurs le rouge et le blanc, des fleurs et des oiseaux sont associés à l’amour. La rose, fleur d’Aphrodite – Vénus, la déesse de l’amour et de la beauté, est traditionnellement offerte à la Saint Valentin, avec selon sa couleur une expression différente. Le rouge désigne la passion, le blanc la pureté  des sentiments (blanc comme le magnifique duvet des cygnes et la couleur des colombes). Le cœur rouge évoque un sentiment sincère et profond. Le cygne, oiseau préféré de Vénus, entretient une relation monogame et représente le symbole de la loyauté et de la fidélité. La colombe figure la douceur, pureté et simplicité. Dans la culture amérindienne il est une coutume d’offrir une plume de colombe pour déclarer son amour.

Un autre symbole,  « X » , selon une ancienne tradition est sensé représenter le baiser. Les personnes ne sachant ni lire ni écrire apposaient cette marque comme signature et signifiait « je t’embrasse » à la fin d’une lettre. Cette coutume remonte au début du catholicisme où ce X représentait la croix du Christ symbole de foi et où embrasser la croix avait valeur de serment.

Il est de tradition d’offrir aussi du chocolat qui selon les spécialistes contiendrait de la phényléthylamine de la famille des endorphines. Appelée « molécule de l’amour » elle ferait ressentir la même sensation que l’état amoureux. Le chocolat est le symbole de volupté et de plaisir partagé. Les Aztèques pensaient qu’il améliorait la passion et l’extase.

Cyrano de Bergerac - Source PinterestJe vais terminer  avec Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand:

« Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ? Un serment fait d’un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui veut se confirmer, un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ; c’est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d’un peu se respirer le cœur, et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme ! »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *