L’Art « d’imprimer une âme » dans la sculpture

Psyché ranimée par le baiser de l'Amour - Antonio Canova - Musée du Louvre

Je débute donc ce nouvel article par une citation de François René de Chateaubriand: « La sculpture donne de l’âme au marbre ». Depuis longtemps je suis fascinée par l’art et la maitrise des sculpteurs à façonner et donner vie à la pierre:  marbre, granit, basalte, porphyre, grès, calcaire…

C’est une sculpture d’Antonio Canova « Psyché ranimée par le baiser de l’Amour », œuvre copiée et imitée,  qui a motivé cet article.

Psyché ranimée par le baiser de l'Amour - Antonio Canova - Musée du Louvre

Le prince Youssoupov souhaitait une Psyché plus pudique que celle du Musée du Louvre. La draperie recouvre alors entièrement les jambes. De même l’Amour cache sa virilité avec une feuille de vigne… Ce marbre est au musée de l’Ermitage à St Petersbourg.

Adamo Todalini, élève d’Antonio Canova,  réalisa au moins 5 répliques de la sculpture originale, dont l’une se trouve à la Villa Carlotta en Lombardie. Elle a été sculptée dans un bloc unique de marbre de Carrare. L’histoire de Psyché symbolise la sensualité, la passion et « les épreuves que l’âme doit franchir pour atteindre bonheur et immortalité ».

La sculpture est  l’aspect le plus connu de l’art antique  gréco-romain qui appartient à la culture dite « classique » et que l’on retrouve dans beaucoup de musées.. Peu d’originaux grecs sont parvenus jusqu’à notre époque, mais c’est grâce à des copies romaines que l’on appréhende mieux la statuaire grecque, car les Romains se sont largement inspirés des modèles grecs qu’ils ont copiés, et réinterprétés. Ces sculptures expriment la beauté, l’idéal des proportions du corps humain, la maitrise de l’anatomie, l’expressivité des figures, le mouvement et le réalisme.  Non seulement la beauté se retrouve dans les nus, mais également dans les drapés, les coiffures…. Le thème de la mythologie est très présent. L’Art de la sculpture est un sujet tellement vaste que j’ai préféré me diriger vers les  3 sculpteurs qui m’ont le plus marquée: Michel-Ange, Antonio Canova et Auguste Rodin.

Michel-Ange

David - Michel-Ange - source Wikimédia

Pour Michel-Ange (1475-1564), il s’agissait de « libérer la forme humaine emprisonnée à l’intérieur du bloc ».   Je ne résiste pas à l’envie d’ajouter une autre citation: « J’ai vu un ange dans le marbre et j’ai seulement ciselé jusqu’à l’en libérer ». On ne peut qu’être impressionné quand on voit l’imposante statue de « David » à Florence (qui mesure 4,34m) en marbre blanc (tirée d’un seul bloc), qu’il a réalisée (entre 1501-1504). Ses autres sculptures sont tout aussi dignes d’intérêt, à Rome « La Piéta » (Basilique St Pierre) et « Moïse ». Il a étudié l’anatomie du corps humain dans un hôpital  et les fresques dans une église de Florence (San Spirito). Il a vécu surtout à Florence et à Rome. Il avait vraiment un talent aussi « imposant » que son David car il était peintre (notamment la Chapelle Sixtine qu’il a peint durant 4 ans), sculpteur, poète,  architecte… que de « cordes à son arc« !!!

 

Antonio Canova

 

Psyché ranimée par le baiser de l'Amour - Antonio Canova - Musée du Louvre

Il est un autre sculpteur que j’affectionne: Antonio Canova (1757-1822). Né dans une famille de tailleurs de pierres, il apprend la taille du marbre dès l’enfance. Il  a étudié l’Art antique et s’est inspiré de la mythologie gréco-romaine. Il est considéré comme un sculpteur néoclassique. Il a séjourné la plus grande partie de sa vie à Rome où il beaucoup étudié et dessiné les œuvres de Michel-Ange. Il a vécu aussi à Venise où il a créé son propre studio en 1775. Il a visité Naples et les sites de Pompéi et d’Herculanum. Réputé pour la délicatesse de ses sculptures, il a été célèbre en Europe où il a eu beaucoup d’amateurs (en Russie, Hollande, Pologne, Angleterre: Londres, Autriche: Vienne) et en France (Paris) avec Napoléon et sa famille. Il a fait également une statue de Georges Washington pour la Caroline du Nord. Il  a consacré une bonne partie de sa fortune à des actions de bienfaisance et à aider de jeunes artistes ou des artistes dans le besoin.

Paolina Borghèse - Antonio Canova

Auguste Rodin

Auguste Rodin (1840-1917) a écrit  « l’Antique est pour moi la beauté suprême: c’est l’initiation à la splendeur infinie des choses ». Il a voyagé en Italie (Pise, Rome, Florence, Naples, Venise…) pour découvrir, s’imprégner et s’inspirer des œuvres et artistes italiens (Michel-Ange, Donatello…). C’est ainsi qu’il a été aussi influencé par Michel-Ange et « le baiser de Psyché et Cupidon ». Il s’en est inspiré pour réaliser un bronze « l’éternel printemps » (1884) qui sera reproduit plusieurs fois en bronze et 6 fois  en marbre  (dont un exemplaire réalisé vers 1901 a été vendu aux enchères par la maison Sotheby’s de New-York pour plus de 20 millions de dollars en mai 2016!!!).  C’est une  variante  du « Baiser » . Celui-ci a été reproduit également en plusieurs versions en bronze et en marbre. Le Baiser en marbre a été commandé par L’État français pour l’exposition universelle de 1889.  Rodin avait plusieurs assistants sculpteurs et son œuvre est tellement ample avec environ 7000 sculptures (Victor Hugo, Balzac, le Penseur, Les bourgeois de Calais, la Porte de l’Enfer…) mais aussi beaucoup de gravures, photos, dessins… qu’il est difficile d’en faire une synthèse.  On ne peux passer sous silence les œuvres de Camille Claudel qui a sculpté avec  Rodin et avec lequel elle a vécu une passion orageuse.

L’attrait pour la sculpture se voit dans les musées où les amateurs se pressent devant certaines statues « cultes » pour les « capturer » avec leur appareil photo, comme au musée du Louvre « la Vénus de Milo »  ou « la victoire de Samothrace »… 

Il est dommage que dans certains musées la prise de photos soit interdite.

Mais cet engouement ne se voit pas que dans les musées, mais aussi dans des jardins et des parcs, dans les villes sur des places où l’eau jaillit des fontaines, dans les églises, basiliques… La statuaire est un Art présent partout et c’est à chacun d’y trouver « une âme ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *