« Grains de sable »

Source - film Lawrence d'Arabie

Ces « grains de temps et d’éternité » font partie de mon âme de collectionneuse depuis plusieurs années; je suis donc devenue un jour une « arénophile ». C’est après la lecture d’un petit poème qu’ils sont rentrés naturellement dans mon livre « un Art de Vie » qui était alors en cours d’écriture. Le sable, transporté par le vent ou par l’eau, qu’il appartienne aux déserts, aux dunes, aux plages… a inspiré beaucoup de poètes, d’écrivains, de photographes…

 

Autrefois des membres de ma famille ont traversé le Sahara à partir de la Haute-Volta (l’ancien nom de Burkina Faso).

« L’amitié est une trace dans le sable, si tu cesses de la refaire, elle disparait » (Proverbe du Burkina Faso).

C’est avec leur jeunesse et leur insouciance qu’ils ont commencé leur périple à bord d’une vieille 404 qui a rendu l’âme en cours de route. Ils ont continué à pied et à dos de chameau, 300km durant 10 jours. Ils ont dormi sur le sable à la belle étoile (pourtant ils n’étaient pas « sur le sable » c’est à dire sans ressources, expression datant du XVIIIème siècle). Ils ont rencontré des Touaregs et ont partagé des tranches de leur vie. Ils ont fait du stop, emprunté camion benne et camping-car. Après 5 semaines de ce périple ils sont arrivés à Alger.  Ils ont  rapporté plein d’images en tête. Ils en parlent toujours avec une certaine nostalgie et avec cette impression d’avoir vécu un petite « séquence » de leur vie extraordinaire, comme suspendue hors du temps…

C’est une « perle de vie », ce qui m’évoque ce grain de sable qui conduit à la perle dans l’huitre, j’y retrouve là un lien avec mon livre. J’y associe une expression « le sable du temps » par analogie au sablier évoquant le temps qui passe  et un proverbe tiré de la sagesse populaire  touarègue « le passé prend racine dans l’avenir » (à méditer..).

Le sable sert de support  naturel et éphémère de jeu, de communication  et d’apprentissage de l’écriture chez les Touaregs, avec des signes et des caractères sans cesse tracés, effacés et recommencés.

Tunisie -Djerba

Un film, « Lawrence d’Arabie », m’avait fait prendre conscience de la beauté de certaines prises de vue dans le désert. Des voyages en Égypte, Tunisie, Maroc et Jordanie m’ont permis d’approcher ces étendues de sable et d’accrocher des images, palettes de couleurs et de lumière extraordinaires surtout dans le désert du Wadi Rum (avec son sable fin, chaud, de couleur rose).

 

« J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence. » (Antoine de Saint Exupéry – Le petit prince).

 

« Apprends à écrire tes blessures dans le sable et à graver tes joies dans la pierre » (Lao-Tseu).

 

Les déserts renferment aussi des fleurs de toute beauté, les roses des sables, formées par la cristallisation de minéraux solubles, provenant de l’évaporation de l’eau infiltrée. La composition du sable peut révéler jusqu’à 180 minéraux différents!!

Rose des sables - Tunisie

« Voir le monde dans un grain de sable
Et le paradis dans une fleur sauvage
Tenir l’infini dans le creux de sa main
Et l’éternité dans une heure » (William Blake)

 

 

Sable - Ecosse

Sable - Ecosse

Un livre « Le sable des pharaons » de Joêl Cuénot, longtemps avant m’avait montré l’intérêt du sable pouvant devenir « grains d’image ». En effet la diversité des couleurs en fait un matériau précieux pour une créativité artistique. On peut jouer alors avec cette palette colorée, allant du blanc (issu de l’érosion des coraux, de coquillages..) au noir (d’origine volcanique) en passant par toute une gamme étendue (des ocres, des blonds, des roses, des beiges, des gris…), et la granulométrie (taille des grains).

 

Décoration - véranda

Le sable collecté permet aussi de faire de jolies compositions avec galets, coquillages et autres ramassés sur les plages, et fait revivre de belles images de voyages…

 

 

 

 

Décoration- véranda

 

 

 

 

Mes souvenirs d’enfant retrouvent « Bonne nuit les petits » avec « Le marchand de sable » et Nounours chargés de  faire sombrer dans le sommeil  Nicolas et Pimprenelle. L’idée de ce marchand de sable à évolué au cours des siècles. Au Moyen-Age, c’était un vendeur ambulant de sable pour éviter les sols glissants dans les cuisines. C’est ensuite au XVIIème siècle  qu’un personnage imaginaire commençe à incarner le sommeil, « avoir du sable dans les yeux » c’est éprouver l’envie de dormir. Puis il  rentre dans la culture populaire au XIXème siècle.

Ecosse

L’utilisation du sable en fait est vaste qu’elle soit ludique ou industrielle. Le sable fait partie des jeux d’enfants dans  les bacs à sable ou sur les plages avec le seau et la pelle. C’est aussi un matériau présent en maçonnerie, fonderie, fabrication du verre… mais utilisé aussi comme filtre, lest, protection, abrasif…

Au cours du parcours dans mes recherches sur le sable, j’ai appris dans une définition du Littré, qu’il y du sable mâle et du sable femelle représentant deux espèces de sable dans un même lit, dont la première est d’une couleur plus foncée, et l’autre d’une couleur moins chargée. De même, en plus des sables mouvants, il y a des sables bouillants: sables mêlés d’eau qui, lorsqu’on les enlève, sont à l’instant remplacés par d’autres sables qui s’élèvent du fond en bouillonnant. Contrairement à une idée reçue, les autruches n’enfouissent pas leur tête dans le sable, mais la tête au sol correspond à la position quand elles se nourrissent…

Certains attribuent une valeur négative à ces grains de sable qui enraillent une mécanique en venant gripper des rouages et bloquer un système. Ou ils viennent assombrir une journée, une conversation et représentent alors, une  image d’érosion, de désagrégation et de chaos…

« Le sable est trompeur: on le croit ferme et on s’enlise » (Antoine de Saint Exupéry)

Je préfère une image positive en une expression de Bernard Werber:

« Nous ne sommes que des grains de sable mais nous sommes ensemble. Nous sommes comme les grains de sable sur la plage, mais sans les grains de sable, la plage n’existerait pas. »

Je termine ainsi par cette vision positive apaisante;  chat et sable font partie de l’univers reposant que j’affectionne, loin d’une « tempête de sable »!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *