La vie en couleurs

Pastel

Quelle richesse actuellement dans le choix des couleurs pour le peintre, qu’il soit amateur ou professionnel, que ce soit dans le domaine artistique (graphistes, illustrateurs, coloristes, peintres…), ou dans la décoration, la rénovation… C’est un vaste domaine: peintures à l’eau ou à l’huile, peintures acryliques ou aquarelles, pigments naturels ou de synthèse, pastels, peintures à la chaux, encres… Le choix est très vaste et adapté en fonction des techniques et travaux réalisés. Nous avons maintenant une palette infinie de toutes les couleurs et de différentes textures, véritable aubaine actuellement pour combler l’imaginaire de tous les artistes. Je pense souvent aux grands peintres d’antan qui n’avaient pas tout notre matériel actuel et qui ont cependant réalisé des chefs-d’œuvre. Mais d’autres peintures se sont dégradées comme « la cène » de Léonard de Vinci faute de base protectrice.

J’ai abordé ce thème des couleurs dans des articles précédents, illustrés avec beaucoup de dessins, de peintures et de photos. Depuis longtemps je me passionne pour les couleurs,  que ce soit en voyage, au travail,  ou à la maison (devant mon chevalet ou avec des peintures de portes), dans mes carnets de voyages et de dessins. De même l’appareil photo permet de capter et immortaliser la beauté colorée et vivante qui nous entoure, changeante selon le temps et les saisons… quel outil fabuleux que nos ancêtres ne possédaient pas!

Nuancier-Aquarelle

Ma couleur préférée reste le bleu, plus particulièrement le bleu outremer. Il est le pigment du bleu Klein. Autrefois il était obtenu à partir du broyage d’une pierre le lapis-lazuli, il était alors rare et cher, très prisé jusqu’au XIXème siècle. Maintenant synthétique il se décline dans différentes nuances clair, foncé, nuance verte, violet d’outremer. Il existe bien d’autres bleus (cobalt, phtalo, de Prusse, manganèse, indigo…).

J’aime aussi les camaïeux, ces réalisations reposant sur les dégradés d’une même couleur. J’ai beaucoup utilisé aussi les couleurs « terre » (terre de Sienne, terre d’ombre brûlée et naturelle, ocres…).

Nuancier-crayons aquarelleJ’ai découvert un jour les crayons de couleur aquarellables pour les esquisses en voyage, car avec un petit pinceau  on a un certain « rendu aquarelle », avant de concrétiser un tableau final. De même les crayons pastel sont à découvrir et toute la gamme de crayons pour dessins et esquisses (sépia, sanguine, fusain, crayon graphite…).

 

 

 

Esquisse

 

Quel plaisir de « croquer » rapidement soit des gens à leur insu, concentrés sur leur lecture, ou en train de dormir… soit des modèles statues ou autres, dans des musées,  des jardins, des bâtisses… Mais n’importe quel sujet en pleine nature ou en ville peut aussi être intéressant pour  une esquisse rapide.

 

Longtemps après avoir fait mes premiers pas dans la peinture avec la gouache et la peinture à l’huile, je me suis tournée vers  l’encre, le pastel et  l’aquarelle. Le pastel sec, sous forme de bâtonnets composés de pigments minéraux ou organiques, offre toute une vaste gamme chromatique. Il a connu son âge d’or avec l’art du portrait au VIIIème siècle (M. Quentin de La Tour surnommé « le Prince des pastellistes » ). Beaucoup d’artistes ont adopté cette technique dans leur parcours artistique (comme E.Degas, Toulouse-Lautrec…). Les papiers pastels utilisés sont de différentes teintes,  choisis en fonction du sujet et du goût de l’artiste pour jouer avec les couleurs et faire ressortir les contrastes. Des estompes permettent d’étaler le pastel, ce qui pour certains dénature le pigment, mais ce que je trouve passionnant aussi c’est d’estomper au doigt, directement sur le papier, pour lier les couleurs et obtenir un certain flou.  Au final une fine couche de fixatif (comme de la laque) permet de fixer les pigments sur le support, ce que certains n’utilisent pas trouvant qu’il en atténue le rendu des couleurs.

Pastels-Lubéron

J’ai ainsi débuté sur des carnets de voyage malheureusement pour la plupart disparus dans une inondation.

 

J’ai continué quand j’ai repris l’étude du dessin avec le portrait.

 

 

 

Clown-pastel

Et il ne faut pas se prendre au sérieux!!!  Pour moi l’important est de prendre plaisir à concrétiser ses aspirations artistiques et de  faire partager ces petits moments de vie, dessinés, peints ou photographiés…

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *