« Revenons à nos moutons » écossais!

Moutons-Ecosse-Highlands

 

La grande population  de moutons (Blackface, Shetland…) est incontournable partout en Écosse. Elle réserve des prises de vue parfois surprenantes, drôles mais aussi touchantes et reposantes, et on ne s’en lasse pas… Qu’ils soient dans les Highlands ou sur les îles Shetland (nos lieux écossais favoris), les moutons, en pleine liberté, posent pour les photographes et donnent vie aux photos de paysages.

 

Moutons-Ecosse-Highlands

 

D’abord ils occupent tous les terrains mais la route leur appartient aussi.

 

Ils cohabitent avec d’autres amis Écossais (chevaux, chèvres sauvages…) ou voyageurs de passage.

 

 

 

Ils offrent une grande gamme de couleurs et de motifs différents pour leur toison. Onze couleurs sont reconnues pour la race Shetland et trente motifs et marquages différents son recensés avec des noms traditionnels donnés par les éleveurs. Qu’ils soient blancs, noirs, bruns… ils cohabitent sans problème!!

 

Ils  arborent aussi leur appartenance à un groupe avec des taches de toutes les couleurs: bleue, rouge, jaune, vert, violet, orange… Et voilà comment on accumule une collection de photos!!!

 

 

 

Certains ont un look un peu « rasta » et sont fiers d’exhiber « leurs boucles d’oreille ».

 

Ils sont des grands producteurs de « laine », notamment pour la confection de  « tartan »  étoffe de laine qui sert à la confection des kilts, .

 

Mouton-Ecosse-île de Skye

 

Avant la tonte, ils affichent leur toison, parfois surprenante..

 

 

 

Après la tonte, ils se carapatent vite…

 

On les voit le plus souvent alanguis dans l’herbe et toujours en train de paître. On pose parfois un regard attendri sur la mère et son agneau avec cette expression en tête « doux comme un agneau », et pour d’autres moutons c’est « l’âme du photographe » qui parle.

 

 

 

 

 

Ou on sourit devant une « pose » inattendue.

 

Certains vivent dangereusement sur les falaises.

 

Mais nous n’avons jamais vu de « mouton à cinq pattes », pas plus  de « brebis galeuse », mais parfois des « brebis égarées ». Par contre nous avons vu « des moutons noirs » et on peut affirmer que certaines personnes sont « frisées comme un mouton ». Finalement dans la vie à quoi ça sert  de « foncer comme un bélier », ou de « se comporter comme des moutons de Panurge », ou de « suivre comme des moutons »? D’autres préfèrent jouer à « saute-moutons ».

Moutons-Ecosse-Highlands

Quel plaisir d’avoir des pulls en laine de mouton bien chauds, des vestes en tweed, et de s’asseoir ou s’assoupir sur des peaux de moutons, sous une couverture en laine, en « comptant les moutons pour s’endormir » après un bon repas comportant du « haggis » (la panse de brebis farcie)… sauf si un son de cornemuse (« bagpipe ») tient éveillé, et dont la poche traditionnelle est en peau de mouton. Tout cela pour dire que dans le mouton tout est utile et bon!!!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *