Pourquoi avoir écrit un livre

Le chemin a été long avant d’en arriver à écrire un livre.

J’ai commencé à peindre alors que j’étais enfant; d’abord la gouache comme tout écolier, puis la peinture à l’huile. Je reproduisais des dessins de mes petites revues périodiques « Lisette ». Je me souviens de danseuses mais il ne me reste que peu de choses de mon enfance sauf 2 tableaux peints vers l’âge de 12 ans: l’un reproduisant Les barques de pêche sur la plage de Deauville de G. Courbet et un tableau d’enfant d’après un petit cadre que j’avais dans ma chambre représentant une fleur et un scarabée.

lutin au scarabée

Lutin au scarabée sur une aubépine

G.Courbet Barques de pêche sur la plage de Deauville"

J’ai continué à dessiner en été avec ma fille pour ses carnets de voyage. J’ai découvert alors le pastel sec et l’aquarelle. J’ai vraiment repris le dessin quand les enfants ont quitté la maison, avec l’aide de beaucoup de livres. J’en ai alors noirci des pages de cahier sur l’art de la composition, la perspective, les proportions du portrait, l’aquarelle etc… Rassurez-vous, je ne vais pas m’éterniser sur chaque livre, mais je vous présenterai mes « coups de cœur ».

Ma bibliothèque de réference

Ma bibliothèque de référence

L’idée d’écrire un livre a germé mêlant réflexions sur la vie et aquarelles quand un jour j’ai essayé de me rapprocher d’une collègue de travail, mais plus j’essayais de la comprendre, plus j’étais confrontée à une « paroi vertigineuse » et plus je tentais de m’accrocher à des réponses, plus j’étais dans le brouillard pour enfin lâcher prise. C’est alors que j’ai pensé que la vie avec ses hauts et ses bas s’apparentait un peu à la peinture avec ses jeux d’ombre et lumière, de clair et d’obscur.

J’avais lu un jour que tous les moments heureux de la vie sont comme « des perles accrochées au fil du temps »; puis j’ai lu un court poème où un peu de sable ramassé en été réapparaît un jour d’hiver « comme un signe salutaire ». C’est ainsi que j’ai construit la trame du livre.

Durant mon activité professionnelle, j’ai travaillé principalement auprès d’enfants, c’est pourquoi j’ai pris comme fil conducteur de mon livre une petite fille parmi d’autres aquarelles qui reposent  sur de belles photos ou images « stockées dans ma mémoire ».

Pourquoi ce titre un Art de Vie ? J’étais alors très intéressée par l’Arbre de Vie et sa symbolique, et  il m’a paru évident un jour que le titre de mon livre serait un Art de Vie.

Voici quelques esquisses de « la trame » du livre.

Esquisses "Art de Vie"

Esquisses "Art de Vie"Esquisses "Art de Vie"

Je parlerai plus tard de ce livre, car il ne sera édité qu’en septembre, en vous montrant alors mes sources d’inspiration. Avant, je vais vous présenter d’autres travaux réalisés antérieurement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *