Les perles « larmes d’Aphrodite »

Perles

Perles ainsi appelées dans l’antiquité, car les Grecs comparaient les perles avec les larmes des Dieux. Ils  les associaient aussi  à Aphrodite (Vénus pour les Romains), la déesse de l’amour et la beauté,  issue de l’écume de la mer, qui lors de sa naissance en secouant sa longue chevelure,  aurait jeté des gouttes d’eau dans l’océan devenues perles.

« Faire une perle d’une larme :
Du poète ici-bas voilà la passion,
Voilà son bien, sa vie et son ambition ». A. de Musset – Impromptu

Beaucoup de légendes et de mythes très anciens sont liés aux perles quant à leur origine et leurs pouvoirs (magiques, voire surnaturels et médicaux). C’est un symbole lunaire lié à la femme et à l’eau. Dans la région Indo-Pacifique  elles seraient issues des gouttes d’eau tombées du ciel dans la mer. Pour les Chinois, le tonnerre serait intervenu pour féconder des mollusques et la lumière de la lune aurait assuré la croissance des perles.  D’autres peuples adorateurs du feu et du soleil,  attribuaient à cet astre un rôle dans leur formation. En Europe la croyance  concevait des gouttes d’eau solidifiées, aidées par le lumière du soleil et de la lune, de même chez les peuples  d’Amérique rencontrés par les Espagnols au XV et XVIème siècle … Une jolie légende dans la culture polynésienne raconte que le Dieu Oro créa une perle noire avec un morceau de firmament qu’il offrit à la jolie princesse dont il était amoureux, laquelle offrit cette perle à la mer. L’image des perles s’attache aux larmes et à la rosée. La légende dit aussi que ce sont les larmes des Dieux déposées dans les huitres chaque jour au moment de la rosée, donnant amour et fertilité, symbole de pureté, écartant le mal.

« Tout un ciel est dans une goutte de rosée, toute une âme est dans une larme ». Joseph Roux

« Chaque fleur, échangeant son souffle et sa pensée
Avec le ciel serein d’où tombe la rosée,
Recevait une perle et donnait un parfum » Victor Hugo – La légende des siècles

Perles

Perles

Dans beaucoup de cultures humaines, comme ces perles, gemmes naturelles, provenaient des Dieux, elles ont été alors convoitées pour le pouvoir qu’on leur  conférait. Elles étaient portées en bijoux ou amulettes.

Elles ont tenu un rôle auprès d’astrologues, alchimistes, interprètes de rêves… Leur emploi a été alors multiple: médicinal (surtout en Orient), aphrodisiaque, cosmétologique (Chine, Egypte).. Les vertus de la perle ont investi plan spirituel et plan physique. Elles ont été le témoin d’une grande vitalité ou un indicateur de la santé (en fonction de leur lustre). Elles ont été utilisées pour soigner fièvres, hémorragies, indigestions, folie, démence, problèmes de foie, cœur, estomac, yeux, morsures de serpents, empoisonnements, insomnie, infertilité etc…  mais aussi pour leurs vertus stimulantes, prospérité, longue vie… Que de baumes et de breuvages magiques, bref de quoi nous laisser dubitatifs!!! Elles ont accompagné des défunts selon différents rites funéraires (ornant les tombeaux, dans des paniers, sur les vêtements, en guise de bijoux, voire dans la bouche du cadavre…) avec un certain rôle mystique, en vue d’une vie céleste… Elles auraient servi aussi avant notre ère en Chine au paiement de l’impôt.

Perles

Perles

Associées à la lune, Dans la culture Hindoue,  elles étaient le symbole de l’amour et le pureté.

Une légende raconte que Krishna a découvert la première perle et l’a donnée à sa fille le jour de son mariage.

Dans la tradition islamique, symboles de perfection, elles tiraient leur brillance des lumières astrales qu’elles emportaient dans les profondeurs de l’eau qu’elles éclairaient. Elles avaient la vertu d’ouvrir les portes du paradis, accompagnant l’âme dans une plénitude divine. Symbole de pureté, sagesse et humilité dans le Christianisme, la croyance voulait que les larmes de Eve chassée du jardin d’Eden se soient transformées en perles blanches, et celles de Adam en perles noires. Dans la culture asiatique, elles représentaient la beauté intérieure et l’alliance des deux forces qui s’opposent yin et yang. Dans la culture Bouddhiste, c’était le symbole d’un bon augure qui éloigne les mauvais esprits et dans la philosophie zen le point culminant de la contemplation idéale. Dans la Rome Antique c’était un symbole de richesse et prestige que seule l’élite avait le droit de porter. Pour les Grecs elles étaient utilisées pour les mariages, incarnation de l’amour. Actuellement les noces de perles représentent 30 ans de mariage.

La jeune fille à la perle - j. Veermer

Le goût et l’intérêt pour les perles se retrouve depuis longtemps (bien avant notre ère)  chez tous les peuples. La découverte de l’Amérique a ouvert de nouvelles sources commerciales pour les perles d’eau de mer et d’eau douce. L’afflux des perles venant du Nouveau Monde et du Golfe Persique au XVII et XIXème siècle a entrainé l’engouement de ces perles pour la noblesse, les têtes couronnées, puis la haute bourgeoisie, dans les bijoux, l’habillement comme en témoigne  de très nombreuses peintures à cette époque.

Perles -Jersey




Perles -Jersey

En ouvrant ce chapitre sur les perles je n’imaginais pas tout le parcours à suivre, histoire, mythes, légendes mais aussi tout l’univers de la perle. J’ai ainsi trouvé de nombreux noms tirés souvent des lieux d’origine, que ce soit pour les perles de mer ou les perles d’eau douce. De même j’ai découvert les types de perles, un bon nombre de couleurs (12 couleurs admises pour les perles de Tahiti, « la perle noire de Tahiti » est devenue une appellation d’origine contrôlée), sans compter les formes, la brillance (ou lustre), la catégorisation (fonction des imperfections), la taille, le poids (carats, grains, momme, etc…). La valeur des perles dépend donc de leur forme, brillance (due à la diffraction successive de la lumière à travers la nacre), la taille et la couleur et leur qualité dépend de l’épaisseur de la nacre. Les perles avec une couche de nacre épaisse ont le plus beau lustre et les perles d’eau de mer ont un meilleur lustre que celles d’eau douce. Différentes espèces de mollusques (69) d’eau douce ou salée peuvent produire des perles. La  perliculture consiste  en l’implantation d’un nucléus dans des huîtres perlières (Mikimoto a mis au point cette technique au Japon) .

« Une perle est un temple bâti par la douleur autour d’un grain de sable. Quelle nostalgie bâtit nos corps et autour de quels grains? »  Khalil Gibran – Le sable et l’écume

Je retiens quelques noms (chaque catégorie a des particularités de couleurs, tailles, durée d’élevage…): perles d’Akoya parfaites pour la joaillerie (Japon, Chine…), de Tahiti (Polynésie), perles dorées  et perles blanches des Mers du Sud et d’Australie prisées par les collectionneurs et bijoutiers de luxe (Indonésie, Philippines), Biwa (d’eau douce, Japon), perles de Conque (forme baroque ou ovale des mers tropicales), perles de Mélo (de forme irrégulière des mers tropicales), perles d’ormeau (de forme baroque, considérées comme les plus rares et les plus belles), Mabé (implant collé à l’intérieur de la coquille de nacre: Japon, Indonésie, Australie, Polynésie française), Keshi (perle produite accidentellement en culture de forme baroque)…

La littérature (« La Perle » de John Steinbeck), le cinéma (« Les Perles de la couronne » de Sacha Guitry),  la musique (« les Pêcheurs de perles de Georges  Bizet) et la poésie se sont emparés aussi de ce sujet.

« Moi je t’offrirai Des perles de pluie Venues de pays Où il ne pleut pas
Je creuserai la terre Jusqu’après ma mort Pour couvrir ton corps D’or et de lumière
Je ferai un domaine Où l’amour sera roi Où l’amour sera loi Où tu seras reine
Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas »…
J. Brel

Je termine par cette fable de Jean de la Fontaine:

Un jour un Coq détourna
Une Perle, qu’il donna
Au beau premier Lapidaire.
« Je la crois fine, dit-il ;
Mais le moindre grain de mil
Serait bien mieux mon affaire. »
Un ignorant hérita
D’un manuscrit, qu’il porta
Chez son voisin le Libraire.
« Je crois, dit-il, qu’il est bon ;
Mais le moindre ducaton
Serait bien mieux mon affaire. »

Dans mon livre « Un Art de Vie » j’ai choisi d’accrocher « des perles de vie au fil du temps »

Un Art de Vie

 « Quelques gouttes de rosée sur une toile d’araignée et voilà une rivière de diamants » Jules Renard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *