L’empreinte du portrait au cours des siècles

Portrait de Fayoum dite "l'Européenne" Musée du Louvre

Comme j’ai repris le dessin en commençant par le portrait, je me suis beaucoup intéressée à ce sujet. C’est ainsi que j’ai découvert les portraits de Fayoum, peintures datant du temps de l’Egypte romaine. Ces portraits funéraires retrouvés sur des momies, étaient peints sur des panneaux de bois ou sur du lin, à l’encaustique (à base de cire d’abeille) ou à la détrempe (soluble dans l’eau, à base d’œuf, de colle, de gomme arabique ou de résine) et  insérés dans les bandelettes au niveau du visage. Certains sont très beaux et très expressifs malgré l’utilisation de peu de couleurs (au départ seulement quatre: jaune, rouge, noir et blanc, complétées par d’autres couleurs moins fréquentes bleu, vert) et des feuilles d’or. La préservation de certains portraits, durant tout ce temps, est assez extraordinaire. Ils sont dispersés dans le monde entier. Deux livres m’ont éclairée à ce propos:

J’ai parcouru beaucoup de musées, de châteaux, de livres… et que de salles remplies de portraits et d’auto-portraits de peintres célèbres (Van Gogh, Rembrandt et combien d’autres….)  peints au fil des siècles. Certains nous touchent plus que d’autres. A Venise, Rome, Florence… j’ai admiré le talent des grands peintres italiens. Je suis une inconditionnelle de Léonard de Vinci. Il est vrai que le sourire énigmatique de Mona Lisa est connu dans le monde entier. Ce n’est pas facile de donner toute l’expressivité d’une bouche, d’un regard… dans le dessin et  la peinture, pour susciter une émotion chez celui qui regarde le portrait. Heureusement tout le monde n’a pas le même ressenti. D’autres sont sensibilisés par les portraits de Picasso ou les yeux vides des portraits de Modigliani…

Depuis l’apparition de la photographie, l’impact n’est plus le même. J’ai trouvé beaucoup d’âme dans des photos, dont la maîtrise artistique du portrait en noir et blanc est reconnue, comme les photos anciennes  de Nadar et les photos plus récentes du studio Harcourt.

C’est à chacun d’avoir son ressenti devant un tableau ou une photo. Ce thème est un vaste domaine qui nécessite de s’intéresser à l’histoire de l’Art, qu’il soit pictural ou photographique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *