Rencontre musique peinture!

Beethoven Art de Vie

J’ai fait mes premiers pas dans une école de musique, tard ( vers 33 ans), avec mon fils: solfège puis piano, et il a continué seul le violoncelle. Mon mari a pris le relais avec notre fille, quelques années plus tard, avec solfège et  violoncelle ensemble (violon au départ pour notre fille).

C’est une anecdote dans ce parcours musical qui m’amène à écrire cet article. Un jour mon fils étudiait au piano « La poupée malade » de Tchaîkovsky. J’aimais tellement son interprétation où j’avais l’impression de voir la poupée pleurer que j’ai voulu apprendre ce morceau. Bêtement j’ai ajusté le métronome tel qu’il était indiqué sur la partition et joué alors plus rapidement; ce que j’ai remarqué à mon fils, qui a alors modifié son « tempo », et plus jamais je n’ai ressenti  ce que j’avais éprouvé au départ dans son interprétation personnelle. Il est évident que par la suite je me suis bien gardée de faire des commentaires sur sa façon d’interpréter la musique!!

J’associe l’Art, qu’il soit  pictural, graphique ou autre, à la musique; car l’émotion ressentie devant un tableau, une image, une affiche ou à la lecture d’une BD, d’un livre… ressemble à celle éprouvée en écoutant de la musique qu’elle soit classique, traditionnelle, jazz, blues… ou une chanson, un chœur, une chorale, de l’opéra… « Tous les goûts sont dans la nature » .

Être spectateur ou acteur relève d’une même émotion. La sensation éprouvée par le peintre lui même,  le graphiste ou le dessinateur, mais aussi le sculpteur ou l’écrivain… dans la création de leur œuvre, s’apparente au sentiment profond éprouvé par un musicien dans sa composition et son interprétation, ou par un chanteur qui peut embraser une foule.

Mon fils, alors qu’il était étudiant et jouait dans un orchestre, m’a demandé des dessins amusants pour illustrer leur « trombinoscope ». C’est ainsi que j’ai pris beaucoup de plaisir à dessiner des instruments de musique. Au départ il lui fallait un logo personnel à son image. Comme il était un inconditionnel de Einstein, j’ai commencé par là.  J’avais déjà dessiné auparavant Einstein.

 Einstein devait déambuler ensuite dans le trombinoscope,

et parmi les familles d’instruments.

Voici pour terminer quelques instruments « humanisés » parmi 21 recensés:

 

Nous sommes dans un univers de sons et d’images et à chacun d’y trouver son plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *