« Prendre son essor »

Dunrobin castle - Ecosse

Le Bal des oiseaux fantômes - Le Puy du FouJ’ai puisé dans les expressions de la Fauconnerie pour introduire cette page. Voir le ballet  des rapaces en plein vol est fascinant.

 

Le Bal des oiseaux fantômes - Le puy du Fou

 

Ladyhawke - source Pinterest

C’est un film de Richard Donner« Ladyhawke, la Femme de la nuit » (1982) qui en fait est à l’origine de ce thème.

L’histoire de ce film s’apparente à une légende médiévale. Jaloux de l’amour qui unit Étienne de Navarre et la belle Isabeau d’Anjou, qu’il convoitait passionnément l’évêque d’Aquila  pactise avec le diable pour ensorceler les amants. C’est ainsi que victimes de sa malédiction, Navarre chaque nuit se transforme en loup et Isabeau dès l’aube en faucon. Ils sont condamnés à être éternellement ensemble et  pourtant toujours séparés. Ils vont être aidés par le jeune Philippe Gaston (dont Navarre a sauvé la vie) qui va découvrir leur secret et jouer un rôle protecteur et salvateur, et  Impérius un moine défroqué. Finalement ils vont s’introduire dans l’église d’Aquila et à la faveur d’une éclipse de soleil la malédiction va prendre fin où Isabeau va retrouver sa forme humaine. L’évèque tente alors d’assassiner Isabeau mais Navarre le tue avant.

Panneau de porte - 5ème série

Panneau de porte - 5ème sérieLe film baigne dans tout un univers fantastique médiéval manichéen mêlant courage, ténacité, espoir, amour, amitié… où le bien finit par l’emporter sur le mal. Il présente un monde fait de chevaliers, sorcellerie (malédiction), animaux (loup, faucon, chevaux), châteaux, religion… C’est imprégnés de cette atmosphère que l’imaginaire et la créativité se révèlent chez certains  artistes du « Fantasy Art » qui s’accaparent de ce thème de mythes et légendes. En Écosse j’ai puisé aussi dans ce passé avec les vieilles abbayes (Sweetheart Abbey, Merose Abbey…) et les châteaux en ruines (Ardvreck castle, Morton castle… ) pour peindre des panneaux de porte.  L’Écosse est une source inépuisable d’inspiration tant pour le photographe et le peintre que pour l’écrivain.

 

 

Dunrobin castle - Ecosse

Nous avons pu voir l’attachement et la complicité de fauconniers avec leurs rapaces lors de différentes représentations: « la volerie des aigles » en Alsace, démonstration de fauconnerie à Dunrobin castle en Écosse, « le Bal des oiseaux fantômes » au Puy du Fou ainsi que sa grande fauconnerie.

 

 

 

 

Le Bal des oiseaux fantômes - Le Puy du Fou

 

Le Bal des oiseaux fantômes - Le Puy du Fou

 

Le Bal des oiseaux fantômes - Le Puy du Fou

 

Dans le Bal des oiseaux fantômes, Héloïse évoque son enfance et  la belle Aliénor « mordue par la bête Faramine qui rodait dans les douves » , endormie en l’an 1137 dans la tour du château, « moitié sirène, moitié oiseau »  qui ne s’est jamais réveillée. « Aliénor! Aliénor! Aliénor! Réveille toi, nos invités sont là, ils t’attendent! ».  Aliénor se réveille alors dans les ruines du vieux château qu’elle ne reconnait plus et ses souvenirs font surgir des rapaces tour à tour (buses, serpentaire, hiboux, chouettes, faucons, vautours, aigles…), avec un grand ballet final, majestueux, où une multitude d’oiseaux se côtoient dans le ciel: rapaces mais aussi cigognes, marabouts, pélicans… A chaque représentation plus de 150 oiseaux d’espèce différente s’envolent.

 

Dunrobin castle -EcosseLes oiseaux ont toujours fasciné les hommes, ils ornent leurs armoiries et blasons et accompagnent leurs dieux. L’historique de la fauconnerie est très ancien et date d’au moins 4000 ans. Il est très riche, en voici donc un bref aperçu. Cet art est présent dans l’histoire des civilisations (préhistorique, gréco-romaine, égyptienne, gauloise, celte…). C’est l’art de dresser (affaiter) des oiseaux de proie pour capturer un gibier dans son milieu naturel. La fauconnerie serait originaire des hauts plateaux d’Asie centrale.  Il apparait que ce soit les  Kirghizes, nomades et chasseurs, qui seraient les premiers fauconniers, il y a  35 siècles!! Puis elle s’est répandue dans toute l’Asie, l’Orient et l’Occident et c’est au Moyen Age qu’elle s’est développée dans tous les pays de l’Europe. Les rapaces sont un symbole de prestige et c’est le privilège royal (rois, tsars, empereurs) et nobiliaire (chevaliers, nobles).

Dunrobin castle - EcosseLa technique s’affine grâce à l’usage du leurre (simulacre de proie tenue au bout d’une lanière pour rappeler le faucon) et du chaperon (coiffe en cuir dont on couvre la tête du rapace pour qu’il reste calme) rapportés d’Orient par les croisés en 1247.  Le responsable des équipages royaux de la fauconnerie porte le titre de « fauconnier maître ». La charge de « grand fauconnier de France » crée sous le règne de Charles VI en 1406 subsiste jusqu’à la Révolution. Cet art connait son apogée sous Louis XIII fauconnier passionné, puis va connaitre son déclin. « L’Association Nationale des Fauconniers et Autoursiers » (Abel Boyer)  apporte la reconnaissance de la fauconnerie en France après la seconde guerre mondiale. Actuellement en Europe se mêlent fauconnerie traditionnelle et contemporaine. La fauconnerie qu’elle soit « sport » (chasse) ou « spectacle » obéit à  des méthodes de dressage et utilise différentes techniques (de bas vol et de haut vol selon l’espèce de rapace). C’est à chacun d’y trouver un intérêt…

La fauconnerie moderne est aussi utilisée autour de certaines bases aériennes pour éviter les collisions entre avions et oiseaux ou pour écarter des oiseaux indésirables comme par exemple pour « nettoyer » des clochers d’église de leurs envahisseurs les pigeons. Pratiqué dans plus de 40 pays,  cet art est reconnu par l’UNESCO et inscrit au patrimoine culturel immatériel depuis 2010 en tant qu' »activité traditionnelle ». Il obéit à une réglementation stricte internationale quant à l’origine, la  détention et les soins de rapaces (espèces protégées) et des règles de dressage et d’éthique. Ces règles demandent à instaurer un climat de confiance entre l’oiseau et son maître, nécessitant un apprentissage et des cours et requièrent beaucoup de temps et de passion.

Dunrobin castle - Ecosse

Je vais terminer cet article par cette image « capturée » en Écosse. Alors que nous observions un ballet étrange et déroutant de colombes dans le ciel, nous avons compris peu après alors la dure loi qui régente  la survie dans la nature.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *