« Perdue dans un monde oublié »

Aloïs Alzheimer - source Wikimédia

Tout débute par la lecture d’un livre (au cours de mes années d’études en médecine). Celui-ci  relatait les entretiens sous forme de verbatim du Docteur Alzheimer qu’il a eus avec sa première patiente, Auguste Deter, atteinte de démence, qu’il suivra jusqu’à sa mort et qu’il a autopsiée pour décrire les lésions cérébrales. Ce médecin allemand né en 1864 et décédé à 51 ans de complications cardiaques et rénales suite à un rhumatisme articulaire aigu, était neurologue, psychiatre, neuropathologiste.  Je n’imaginais pas, à ce moment là, que nous serions confrontés plus tard à cette maladie  chez un membre de ma famille très proche.

 

C’est ainsi que nous avons assisté tristement à la dégradation progressive de sa mémoire, puis une phase d’agressivité, et pour terminer par un état grabataire avec perte de tous les repères cognitifs, visuels et temporels. Je ne vais pas développer plus  ce sujet car dans mes recherches j’ai découvert que là encore il a fait couler beaucoup d’encre avec tout l’historique de cette maladie, le descriptif… et dans la littérature  avec beaucoup de livres autobiographiques, voire de poésie. De même au cinéma beaucoup de films ont trait à ce sujet.  On retrouve aussi une grande liste de personnes célèbres atteintes de cette maladie.

Un Art de VieEn fait c’est le mot « perdre » qui m’a interpellée. En effet cette maladie fait perdre tous les repères, la mémoire, l’autonomie.. Récemment j’ai perdu mon portefeuille avec tous mes papiers dans le train. J’ai alors perdu le moral et l’espoir de le retrouver. C’est pourquoi j’ai ouvert « un volet » sur la recherche des expressions avec le mot « perdre » puis le mot « gagner ». J’ai constaté qu’il y a plus « à perdre qu’à gagner ».  J’ai alors fait un parallèle avec la vie, ses hauts et ses bas.

 

 

Un Art de Vie

Perdre c’est être privé d’un avantage physique ou moral comme perdre la santé, la vue, l’ouïe, la parole, l’appétit, le goût, la forme et la force  etc… mais aussi perdre connaissance ou conscience, perdre le repos, le sommeil, la mémoire…

J’ai découvert alors beaucoup d’expression pour la folie: perdre la tête, la raison, l’esprit, la boule, la boussole et ne plus pouvoir s’orienter: perdre le nord, la tramontane, perdre pied, les pédales, c’est aussi se perdre dans un dédale ou perdre son âme.

C’est perdre aussi la gaité, l’entrain et le courage.

 

 

Perdre est synonyme d’égarer comme  se perdre en forêt. C’est cesser d’avoir quelque chose comme un bien, de l’argent, mais c’est perdre aussi une partie, aux jeux, à la bourse et on peut y perdre des plumes… On est vaincu quand on perd un pari, un avantage, ou un procès.

C’est aussi l’arbre qui perd ses feuilles, une draperie ses couleurs, mais aussi l’homme qui perd ses cheveux ou des kilos, ou le chat ses poils!!

C’est aussi cesser d’avoir un contact avec quelqu’un, de l’amitié,  de l’estime ou  de la bienveillance, c’est perdre confiance, ou une bonne opinion à l’encontre d’une personne, et on peut alors perdre  patience, voire son contrôle. Mais on perd aussi l’aplomb, l’équilibre, sa contenance,  voire ses moyens ou ses illusions,  quand on perd sa réputation ou son honneur. C’est aussi perdre la souveraineté, la popularité et son électorat…

Je ne veux  pas perdre de vue le pourquoi de cet article et me perdre en conjectures. Mais je ne vais pas non plus perdre mon temps à tout décrire, à me perdre dans les détails ou me perdre en chemin. Car on finit par s’y perdre dans toutes ces expressions, voire perdre pied. C’est à y perdre le fil et à y perdre son latin et je ne veux pas y perdre la face.

Finalement on perd sa jeunesse, on peut se perdre dans la nuit des temps mais finalement tout se se termine quand on perd la vie… mais il ne faut pas perdre la foi et c’est mieux de gagner sa place au paradis!!!


En conclusion il ne faut surtout pas perdre le sens de l’humour et il faut savoir rire à perdre d’haleine et gagner confiance!!!

Enfin pour terminer la question classique:

« connaissez vous le prénom d’Alzheimer? »
« Ah j’ai oublié!! »
« Mais non c’est Aloysius dit Aloïs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *