« De fil en aiguille »

Un Art de Vie

 

Rouet

 Alors que j’étais dans des travaux d’aiguille, j’ai suivi le « fil de mes pensées », c’est ainsi que l’article « De fil en aiguille » est né. Cette expression est ancienne datant du XIIIème siècle retrouvée dans « Le roman de la rose ». Le fil et l’aiguille étaient du domaine de dames qui tout en brodant discutaient. Quand on suit le parcours du « fil »,  celui-ci finit toujours par mener au chas de l’aiguille. C’est ainsi que par métaphore, dans des propos qui se suivent, on passe au suivant dans une logique de continuité sans rupture. Par extension  cette expression s’applique aussi à des évènements qui se suivent en toute logique.

Un Art de Vie

 

 « Le fil » est donc le symbole de la continuité. Je me suis attachée au « fil d’Ariane » pour rechercher les expressions avec ce petit mot de trois lettres. L’ expression « le fil d’Ariane » est d’origine mythologique. C’est un « fil conducteur ».  Il sert à guider et diriger dans une situation complexe, pour atteindre un objectif.  Ariane, fille de Minos roi de Crête, séduite par Thésée, l’aide à s’échapper du labyrinthe  de Dédale. Maintenant cette expression a trouvé un nouvelle extension avec l’informatique dans le domaine des interfaces. Elle aide à la navigation dans un document ou une page Web, sous forme de signalisation de la localisation pour le lecteur. En anglais ce fil d’Ariane est traduit par « breadcrumb » qui signifie  miettes de pain se rapportant à des contes, « Le petit Poucet » et « Hansel et Gretel ». Il est fait référence au sens propre de ce « fil d’Ariane » également en plongée sous marine, en spéléologie. En aparté: c’est le nom de la fusée européenne, mais sans réel lien avec ce fil, j’ai relevé seulement sur un forum qu’ Ariane était la petite fille d’Europa, projet antérieur à celui de la fusée Ariane!!!…

Dans « un Art de Vie », j’ai suivi le « fil de la vie ». J’ai parcouru ce fil, au « fil des pages », au « fil du temps »… « La vie ne tient-elle qu’à un fil »?

 

J’ai recherché toutes les expressions comportant ce tout petit mot fil. J’ai alors suivi le « fil de l’histoire ».

 

Une autre expression au « fil de l’eau » tirée du mot latin « filium » remonte à l’antiquité. Elle caractérise le caractère aléatoire d’une décision, laquelle portée tranquillement par le courant, peut aboutir à un échec ou à une réussite.

 

 

Le mot fil est utilisé au sens propre pour la broderie, le tricot, le tissage et le tissu, : « fil de trame, de coton, de soie » mais aussi « fil d’or ou d’argent » et « le droit fil ».  Cette expression ancienne, « le droit fil » repose sur l’étymologie des mots droit  directus en  latin qui exprime la ligne droite,  et fil  filum qui désigne une fibre extraite de l’écorce du chanvre ou du lin. Ainsi en couture, le  droit fil  détermine le sens des fils d’une étoffe, en parfaite ligne droite. Par extension, au sens figuré, il traduit de bien rester dans une ligne de conduite (politique, pensée…). « Cousu de fil blanc » date du XVIème siècle. Un tissu plus ou moins foncé, cousu de fil blanc apparait voyant, peu discret. En effet en général en couture on utilise du fil de la même couleur que le tissu que l’on coud  afin que la couture passe inaperçue. Par extension cette expression qualifie quelque chose de voyant, dont on ne peut pas nier l’évidence. Il existe aussi « le fil rouge » mais qui est le fil conducteur d’une énigme ou d’un jeu, une idée directrice, un point de repère, un maintien de la cohérence dans un ensemble. Il apparait pour la première fois dans un écrit de Goethe au XIXème siècle qui se réfère à un fil rouge servant à reconnaître l’appartenance de cordage aux bateaux de la royauté.

 Ce mot fil qualifie aussi une lame tranchante venant du mot filum datant du XIIème siècle: « glaive, rasoir, couteau, épée… ». « Être sur le fil du rasoir » c’est se trouver dans une situation dangereuse. Au sens propre  « Marcher sur un fil » en équilibre se rapporte au funambule. On  retrouve le fil dans le règne végétal, minéral et  animal: avec « les haricots sans fil », « fil du bois », « fil du cristal, de marbre », ou « le fil de l’araignée » et « les fils de la vierge » blancs sécrétés par les jeunes araignées pour donner prise au vent et leur permettant de se déplacer à distance. Mais le fil est aussi dans la communication, la téléphonie: « téléphone sans fil », ou « donner un coup de fil », « avoir quelqu’un au bout du fil », « circuit à deux ou quatre fils »…; et l’électricité: « fil électrique »; et même dans les champs avec « le fil barbelé ».

Un Art de Vie

Il s’utilise aussi dans la vie courante: en chirurgie (sutures, ligatures) ou à la pêche « fil de pêche », dans la salle de bains avec le « fil dentaire », mais  c’est aussi aussi le « fil à plomb » et « le fil à couper le beurre ». Je m’arrête sur cette expression péjorative « il n’a pas inventé le fil à couper le beurre », apparue au milieu du XIXe siècle. Elle personnifie quelqu’un de naïf et peu intelligent car « le fil à couper le beurre » est considéré comme un simple objet peu ingénieux.

Ce mot fil s’applique beaucoup au sens figuré: « fil des idées, des pensées, de conversation, des évènements, d’un discours, d’une intrigue, d’un complot… », mais il symbolise aussi le temps qui passe « fil des âges, des heures, des années… »

Un Art de Vie

« En avril ne te découvre pas d’un fil », est un dicton populaire disant qu’il ne faut pas être trop optimiste à l’arrivée des beaux jours car le froid peut toujours être présent en attendant le mois suivant  « en mai fais ce qu’il te plait »!!!

« Avoir un fil à la patte » signifie ne pas être libre dans ses mouvements ou d’agir, être tenu par un engagement. Cette expression se réfère au fil attaché à la patte d’un animal pour l’empêcher de s’échapper. Une comédie de Feydeau l’aurait popularisée dans le domaine sentimental.

Je termine par le « fil hélicoïdal » que je ne connaissais pas, datant du XIXème siècle, inventé par un ingénieur français Eugène Chevalier. C’est un câble d’acier tressé en hélice qui sert à couper la pierre. Le fil hélicoïdal fonctionne selon un système de frottements qui use peu à peu la roche.

Fil hélicoïdal - source culture.gouv.fr

Cet article ne m’a pas donné trop de »fil à retordre », mais il ne fallait pas « perdre le fil » et internet  m’a permis de satisfaire ma curiosité. Cependant  cette liste n’est pas exhaustive mais montre comment un simple petit mot rend compte de la richesse de notre langue française…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *