Plein phares

Corbière lighthouse-Jersey

Je ne vais pas faire l’inventaire de tous les phares que nous avons vus, photographiés ou visités en prenant des escaliers en colimaçon, mais je vais m’arrêter sur certains parcours.

Le phare « Neist Point lighthouse »  est l’une de nos balades favorites de l’île de Skye. La première fois nous l’avons aperçu par temps gris au travers de la brume

Neist Point

Par la suite un ciel lumineux nous a dévoilé toute la majesté de ce site, avec des falaises imposantes et en contre-bas le phare blanc au loin qui se détache parmi les bleus du ciel et de la mer. C’est par ailleurs un endroit calme et reposant.

Neist Point

C’est là que nous avons assisté au ballet spectaculaire et impressionnant des fous de Bassan qui plongent en piqué dans l’eau à vive allure, adoptant une posture aérodynamique (« dont se seraient inspirés les concepteurs du concorde ») jusqu’à 6-7 mètres de profondeur, quand ils ont repéré un banc de poissons.

On peut voir aussi des baleines et des phoques. Ce site offre par ailleurs un jeu de couleurs et de contrastes très intéressant, avec le blanc des moutons et des mouettes qui ponctuent la verdure et les falaises:

 

Le noir des cormorans qui se confond avec les rochers mais  en vol contraste avec les couleurs du ciel et de la mer:

Les petites fleurs qui essaient de se frayer un chemin entre les pierres et les roches:

Lors de la grande descente vers le phare une petite barrière métallique abandonnée m’avait interpellée. Elle est de plus en plus marquée par le temps, rouillée, perdue dans des fougères et chaque fois je la prends en photo et constate ainsi les ravages du temps.

J’ai donc repris pinceaux peintures et chevalet pour reproduire tout ce ressenti. J’ai commencé ainsi avec ce phare,  à peindre une série de 3 panneaux, pour orner notre véranda. Ils sont venus ajouter la touche finale  à d’autres compositions de sable, galets, coquillages… collectés au fil des voyages pour une ambiance agréable  de voyage.

Neist Point-île de Skye

Je retiens une image insolite d’ une petite caravane adossée au mur d’un autre phare d’Écosse « Rua Reidh lighthouse »  (qui  est une maison d’hôtes)  d’où sortaient des poules, car cet habitacle en fait servait de poulailler!!

Je continue le voyage en Écosse, avec le phare situé au point le plus au Nord de la Grande-Bretagne « Dunnet Head ».

Dunnet head

Tous les phares n’ont pas cette couleur blanche typique, mais peuvent revêtir de bandes colorées rouges comme à « Tarbat Ness » ou construit en briques rouges comme  « Butt of Lewis lighthouse ».

L’histoire de la construction de tous ces phares d’Écosse relève d’une  dynastie célèbre d’ingénieurs et de concepteurs de phares: les « Stevenson »,  du grand-père Robert, ses fils, à ses petits fils. Le phare « Bell Rock »  construit par Robert en pleine mer  du Nord, sur un rocher, au large de l’Ecosse est l’un des phares les plus vieux du monde.  Sa construction a représenté un grand défi au début du XIXème siècle et relevé d’une grande prouesse technique dans sa réalisation.

https://www.flickr.com/photos/iancowe/5267243932

Le musée des phares d’Écosse à Fraserburgh, très intéressant,  retrace l’histoire étonnante des phares du nord et présente  toutes sortes d’objets concernant les gardiens de phares,  les immenses lentilles des phares (système lenticulaire de Fresnel),  et  l’extraordinaire travail de la famille Stevenson qui a  bâti une centaine de phares.

Je termine ce voyage à Jersey avec « le phare de la Corbière » , construit sur un rocher et accessible seulement à marée basse.

Grâce à Internet, on peut voyager visuellement à travers le monde et ainsi découvrir une multitude de photos de phares par tous les temps et en toute saison, avec des images impressionnantes de phares en pleine mer balayés par les tempêtes et dont on ne se lasse pas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *